Principe acoustique

Absorption acoustique ou acoustique à l'intérieur d'un local

L’acoustique à l'intérieur d'un local (dite "acoustique interne") concerne les bruits émis et reçus à l’intérieur du même local. Ceux-ci sont en partie réfléchis par les différentes parois. Lorsque l’émission sonore cesse, le bruit diminue plus ou moins rapidement selon la valeur de l’absorption des parois et du mobilier. On appelle ce phénomène la durée de réverbération. Cet indicateur est nécessaire pour qualifier la performance de la correction acoustique d'un lieu à géométrie dite simple, mais n’est pas suffisante pour des volumes plus grands ou plus aplatis (auditorium, salles de spectacles, ateliers industriels, bureaux paysagers, restaurants d’entreprise, etc.).

La durée de réverbération

La durée de réverbération est le temps mis par un son pour décroître de 60 dB à partir du moment où s’arrête la source émettrice. La durée de réverbération évolue dans une pièce en fonction de son ameublement. Par exemple, si on claque des mains dans un appartement vide, un écho apparaît. Quand l’appartement est meublé, le temps de réverbération diminue, apportant ainsi un confort auditif dans cette pièce.

Dans la plupart des cas, on cherchera à diminuer la durée de réverbération d’un local pour en améliorer le confort. Dans certains cas (auditoriums, salles de concerts ou salles de conférences), l’ajustement de la durée de réverbération permet une meilleure écoute musicale ou intelligibilité de la parole.

L’intelligibilité de la parole

L’intelligibilité caractérise le degré de compréhension de la parole à l’intérieur d’un espace donné. Dans une salle de classe trop bruyante, le niveau sonore est tel qu’il devient difficile de se concentrer et d’entendre distinctement un interlocuteur unique, en l’occurrence le professeur. L’intelligibilité dépend essentiellement de deux paramètres : le rapport signal sur bruit (l’écart entre le niveau de bruit de parole perçu par l’auditeur, et le niveau de bruit de fond en ce même point), et la durée de réverbération dans cet espace. Divers critères sont utilisés pour caractériser l’intelligibilité : „

  • Le STI (Speech Transmission Index) qui est le pourcentage de mots transmis par un orateur moyen qui sera compréhensible par un auditeur moyen. Plus sa valeur est élevée, plus l’intelligibilité est bonne. „
  • L’ALCON (Articulated Loss of Consonants) ou le pourcentage de consonnes transmises par un orateur moyen et qui ne seront pas compréhensibles par un auditeur moyen. Plus sa valeur est élevée, moins l’intelligibilité sera bonne.

La décroissance spatiale

La décroissance spatiale DL désigne la perte d’énergie sonore par doublement de distance. Plus cette valeur est faible, plus les sons se propagent quand on s’éloigne d’une source de bruit. Par exemple, plus on s’éloigne d’une voie ferrée, moins on l’entend. Autrement dit, plus la décroissance est faible (par exemple, à cause d’un plafond réfléchissant), plus le bruit émis dans un local sera perçu à l’autre extrémité. Elle se mesure en évaluant les niveaux sonores par doublement de distance depuis une source de bruit : les plages de distance sont à 3 m, 4 m, 6 m, 8 m, 12 m, 16 m, etc. (selon la norme NF EN ISO 14257). La valeur moyenne de l’atténuation sonore entre chacun de ces points, obtenue par régression, fournit la décroissance spatiale.

Coefficient d’absorption acoustique α (alpha)

Le coefficient α permet de jauger la correction acoustique apportée par le produit. A ne pas confondre avec l’affaiblissement acoustique : la correction acoustique est relative à l’intérieur d’un local alors que l’affaiblissement caractérise une performance de part et d’autre d’une paroi.

 

Contact Support technique ROCKWOOL

Vous souhaitez avoir une assistance pour votre projet, poser une question technique, recevoir une documentation ou un certificat, nous serons heureux de vous aider.
Back