Principe acoustique

Isolement au bruit d'impact (bruit de choc)

Une porte qui claque, une table déplacée, un sac de billes qui tombe sur le carrelage, des talons qui résonnent sur un parquet : ce sont des bruits de chocs ou des bruits d’impacts. Ils sont émis par une paroi mise en vibration par un choc. À l’inverse des bruits aériens, les bruits d’impacts sont propagés dans les milieux solides. Ils sont mesurés à l’aide d’une machine à chocs frappants le sol.

Le niveau de bruit de choc Ln,w désigne le bruit généré par un plancher excité en laboratoire par une machine à chocs normalisée. Sur une dalle béton seule de 14 cm d’épaisseur, la valeur de Ln,w est de 78 dB.

Le niveau de bruit de choc L’ntw est mesuré in situ lorsque la machine à chocs normalisée excite le plancher dans un local qui lui est verticalement juxtaposé. Pour comparer les valeurs issues de la mesure, le résultat est corrigé en fonction de l’acoustique interne du local de réception. On parle alors de L’nt,w. Plus la valeur L’nt,w est petite, plus l’isolement aux bruits d’impact est grand.

La prise en compte des transmissions latérales et la qualité de mise en oeuvre des parois impliquent que le niveau de bruit de choc L’ mesuré in situ est forcément supérieur au niveau de bruit de choc L mesuré en laboratoire.

La réduction du niveau de bruit de choc Δ lw

La réduction du niveau de bruit de choc ΔLw caractérise l’amélioration acoustique entre dalle nue et dalle isolée. Cette valeur normalisée ΔLw est obtenue en laboratoire en mesurant le niveau de bruit de choc du plancher support seul (généralement une dalle béton de 14 cm), puis de l’ensemble plancher et isolation ou revêtement. Plus la valeur de ΔLw est grande, plus l’isolation du sol est performante.

 

Contact Support technique ROCKWOOL

Vous souhaitez avoir une assistance pour votre projet, poser une question technique, recevoir une documentation ou un certificat, nous serons heureux de vous aider.
Back