Rénovation énergétique - Travaux

Crédits photo: FlickrMichèle Turbin

La rénovation énergétique, une préoccupation majeure des Français

Selon le Commissariat Général au Développement Durable, 38% des Français aimeraient procéder à une rénovation énergétique de leur logement. La procédure est alléchante, puisque, d’après le Gouvernement, elle peut aller jusqu’à diviser la facture de chauffage par 10.

D’ici 2020, 38% de consommation d’énergie en moins

Les Français aimeraient réduire leur facture de chauffage. En avril 2014, le Nouvel Observateur révélait que 72% des ménages baissent la température dans leur logement pour alléger leur budget. Mais la solution est probablement ailleurs. Plutôt que de refroidir les pièces de leur habitation, des propriétaires se tournent vers une révision de leur isolation.

Entre un logement mal isolé et un autre très performant, la facture peut être divisée par 10. La rénovation énergétique est donc très alléchante. D’autant que pour inciter davantage aux travaux, l’État a baissé la TVA des travaux d’isolation à 5,5%. Avec un objectif : lutter contre la précarité énergétique et atteindre une réduction de la consommation du secteur du bâtiment de 38% d’ici à 2020.

Un florilège d’aides à la rénovation énergétique

La période est propice aux travaux de rénovation énergétique: des aides sont venues alléger les coûts pour les années à venir. Ainsi, deux Français sur trois sont éligibles au dispositif nommé «J’éco-rénove, j’économise». Cette aide donne droit à une prime variant de 1350 à 3000 euros, et est dépendante du niveau de revenus du foyer. Ainsi, les ménages les plus modestes sont couverts à 50%, contre 35% auparavant. D’autres prises en charge sont fournies par des organismes spécifiques : conseils régionaux et généraux, communes et communautés de communes (dont ECPI), etc. Même les organismes sociaux (CCAS, CAF…) peuvent être utiles dans des travaux d’isolation thermique de son logement. Enfin, un Crédit d'Impôt sur la Transition Energétique (CITE) est disponible. Un Eco-Prêt à Taux Zéro (PTZ) peut être contracté, avec un plafond de 30000 euros.

On gardera à l’esprit que tous ces coups de pouce sont soumis à conditions : plafonds de revenus, nombre ou nature des travaux de rénovation énergétique. L’aide pour l'isolation thermique d'une toiture n’est prise en charge que si celle-ci est complète. La moitié au moins des murs extérieurs doit être concernée par les travaux d’isolation thermique du logement (Source : ADEME).

Isoler son logement avec des priorités

Une bonne isolation va de pair avec une bonne ventilation du logement. Mais avec des travaux de rénovation énergétique, un bâtiment devient plus étanche ; l’air s’y renouvelle donc moins. C’est particulièrement vrai en cas de remplacement de fenêtres. L’air ne se renouvelle plus naturellement, ce qui peut engendrer des moisissures dans l’habitat. Les produits ROCKWOOL sont conçus pour durer face à ce type de désagréments. Les performances d’une isolation thermique dépendent de la partie du logement dont il est question. L'isolation thermique des combles perdus permet à elle seule une réduction de la consommation conventionnelle de 30%.

Lorsque l’habitat n’est pas isolé, ce sont ensuite les murs extérieurs qui constituent les plus importantes fuites thermiques (entre 15 et 20% des déperditions), suivis des fenêtres et ouvertures. Ces parties peuvent faire l’objet d’une isolation thermique par l’extérieur (ITE). ROCKWOOL peut vous guider dans votre choix, puisque la pose d’un système d’isolation par l’extérieur peut se décliner de plusieurs manières : sous bardage rapporté ou sous enduit.