L'acoustique architecturale

L’acoustique architecturale permet de mesurer et de maîtriser la qualité sonore d’un bâtiment, dans une optique de confort et de bien-être.

Pour rendre un espace vivable (logement individuel ou collectif, lieu de travail, salle de spectacle…), il faut le protéger du bruit et des vibrations, en vérifiant les conditions d’émission et de réception des ondes sonores. Dans un local, le bruit est propagé dans toute la structure du bâtiment. On recense trois types de bruits (bruits aériens, bruits de chocs et bruits d’équipements) et trois voies de transmissions (latérales, solidiennes et parasites). Exprimée par le pouvoir d’absorption et la durée de réverbération d’un local, la correction acoustique vise à la maîtrise de l’énergie sonore réfléchie sur les parois

Isolement au bruit aérien

L’isolement au bruit aérien représente la différence de niveaux sonores de part et d’autre d’une paroi. D’un côté, on émet un bruit aérien (à l’aide d’un haut-parleur par exemple) dont on mesure le niveau sonore à l’émission. De l’autre côté, on mesure le niveau sonore de la réception, par différence on obtient l’isolement de la paroi étudiée.

L’indice d’affaiblissement acoustique Rw

Mesuré en laboratoire, l’indice d’affaiblissement acoustique Rw quantifie l’atténuation acoustique d’un élément de construction (cloison, vitrage, porte…).

Indice d’affaiblissement R en laboratoire : R = L1- L2

Cette grandeur est obtenue par une mesure en laboratoire (selon les normes NF EN ISO 10140-1 à 5). Les locaux d’émission et de réception du laboratoire sont conçus de façon à ne permettre que la transmission directe par l’intermédiaire de l’échantillon testé. Cette procédure permet de s’affranchir des transmissions latérales. L’indice d’affaiblissement est déterminé pour chaque bande de fréquences. Une valeur unique pondérée est ensuite calculée et designée par Rw. En Europe, les indices d’affaiblissements acoustiques sont donnés dans les rapports d’essais acoustiques en laboratoire vis-a-vis d’un bruit rose. Un terme de pondération C est calculé et ajouté à l’indice d’affaiblissement : (RA = Rw + C), ou vis-à-vis d’un bruit route (RA, tr = Rw + Ctr), l’indice tr indiquant le trafic routier. Plus la valeur de R est grande, plus la paroi est isolante.

L’indice d’amélioration de l’affaiblissement acoustique (ou gain) ΔR

Elle quantifie l’amélioration acoustique apportée par un doublage de paroi. Cette valeur est obtenue en laboratoire en mesurant l’indice d’affaiblissement de la paroi support seule, puis de l’ensemble paroi et doublage. Ce critère s’applique également aux chapes flottantes sur laine de roche, qui améliorent l’indice d’affaiblissement des planchers en béton. L’indice d’amélioration de l’affaiblissement acoustique ΔR est parfois négatif lorsque le doublage ou la chape flottante fait chuter l’indice d’affaiblissement de la paroi ou du plancher support. L'intégration de la laine de roche apporte généralement une amélioration. Plus la valeur de ΔR est grande, plus le doublage (ou la chape) est isolant.

L’isolement acoustique DnT, w

Mesuré in situ, l’isolement acoustique D quantifie l’atténuation acoustique entre deux locaux (ou entre l’extérieur et un local). Il dépend des diverses transmissions acoustiques (transmission directe à travers le séparatif, mais aussi transmissions latérales et transmissions parasites). Plus la valeur D est grande, plus l’isolement aux bruits aériens est grand. Indice D in situ : D ≈ L1- L2.

Cette grandeur est obtenue par une mesure in situ (selon la norme NF EN ISO 140-4). Pour comparer les valeurs issues de la mesure, le résultat est corrige en fonction de l’acoustique interne du local de réception (durée de réverberation). La valeur de l’isolement standardisé est désignée par DnT et donnée par la formule : DnT = D + 10 logT/T0 où :

  • D est l’isolement acoustique brut
  • T0 est la durée de réverberation de référence (T0 = 0,5 s pour les logements, locaux scolaires, hotels, locaux de soins)
  • T est la durée de réverberation du local de réception.

L’isolement est déterminé pour chaque bande de fréquences. Une valeur unique pondérée est ensuite calculée et désignée par DnT,w. En Europe, les isolements acoustiques sont donnés dans les rapports de mesures in situ vis-à-vis d’un bruit rose pour les isolements intérieurs (un terme appelée C est calculé et ajouté à l’isolement : Dn, TA = DnT, w + C), et vis-à-vis d’un bruit route pour les isolements extérieurs (un terme Ctr est calculé : DnT,A,tr = DnT, w + Ctr), l’indice “tr” indiquant le trafic routier.

Indice d'affaiblissement acoustique  Isolement acoustique

De par la présence de transmissions latérales et la qualité de mise en oeuvre des parois, l’isolement acoustique normalisé D mesuré in situ est forcément inférieur à l’indice d’affaiblissement acoustique R mesuré en laboratoire : R > D