FAQ (Foire Aux Questions)

FAQ (Foire Aux Questions)

FAQ

Vous trouverez ci-dessous des réponses aux questions les plus fréquemment posées :

FAQ - Certifications. Documentations

Comment lire un certificat ACERMI ?

Voir page "Règlement Produits Construction (RPC) et autres certifications"

On retrouve sur le certificat les éléments suivants :

  • numéro de certificat ;
  • raison social ;
  • nom du produit ;
  • la ou les usine(s) certifiée(s) ;
  • norme produit ;
  • performances thermiques certifiées ;
  • réaction au feu (A1 pour les produits nus) ;
  • autres caractéristiques certifiées ;
> agrandir l'image ci-dessous
Comment lire un certificat ACERMI ?
Comment lire une fiche produit ?

Les fiches produit ROCKWOOL vous permettront d’obtenir les informations essentielles de nos différents produits. Elles indiquent les propriétés et performances du produit. Ce sont des documents non contractuels qui peuvent être modifiés sans préavis, à tout moment.

> agrandir l'image ci-dessous
Comment lire une fiche produit ?

FAQ - Laine de roche

La laine de roche attire-t-elle les rongeurs ?

Il arrive que des rongeurs entrent dans la construction, notamment en combles perdus ou bien en rampants de toiture. La laine de roche ROCKWOOL ne les attire pas particulièrement. Par sa densité relativement élevée, la laine de roche ROCKWOOL ne facilite pas la circulation des rongeurs dans les combles.

La laine de roche se tasse-t-elle ?

La laine de roche ROCKWOOL ne se tasse pas. Il convient de préciser que les produits ROCKWOOL se répartissent dans une large gamme comportant des panneaux rigides de fortes et moyennes densités, des panneaux semi rigides de faibles densités, des rouleaux souples de faibles densités et des produits en vrac.

  • Les panneaux de fortes et moyennes densités ne sont pas comprimés dans leur emballage. Ces panneaux conservent l'épaisseur donnée en fabrication. Il n'y a pas de changement d'épaisseur de ces panneaux dans l'ouvrage.
  • Les panneaux de faible densité comprimés dans l'emballage sont fabriqués pour revenir à l'épaisseur nominale après le déballage. Concernant les rouleaux, après déroulage, il est nécessaire d’appliquer quelques impulsions vers le haut sous le rouleau afin de lui redonner son épaisseur nominale. Lors de la mise en œuvre de ces produits, il faudra veiller à ne pas les comprimer, ce qui en diminuerait l'épaisseur et la résistance thermique. Ces produits conservent l'épaisseur de mise en œuvre, à condition de ne pas y toucher ultérieurement, s'agissant de produit compressible.
  • Les produits en vrac, comprimés dans les sacs, sont ensuite cardés lors de la mise en œuvre avec des machines spéciales. L'épaisseur mise en œuvre reste stable dans le temps, à condition de ne pas y toucher ultérieurement, s'agissant de produit compressible.
Lors d'un incendie, la laine de roche est-elle toxique ?

Notre primaire de laine de roche présente un classement au feu Euroclasse A1. Conformément aux hypothèses figurant dans l’Annexe A de la norme EN 13501-1 Classement au feu des produits et éléments de construction : « Les produits classés A1 n'apportent aucune contribution au développement du feu ni au feu entièrement développé. Un produit de classe A1 est censé ne présenter aucun danger lié à la fumée. ».

Ils sont par ailleurs exonérés des classement supplémentaires pour la production de fumée et gouttelettes/particules enflammées contrairement aux classements inférieurs. Si l’indice complémentaire « s », applicable à ces autres classements, permet d’estimer un niveau de production de fumée à échelle néanmoins réduite,  Il est toutefois à noter qu’il n’apporte aucun élément justificatif quant à l’éventuelle toxicité des fumées dégagées. Ce n’est pas le cas du classement F pouvant être exigé par la réglementation applicable au transport ferroviaire. La classe F0 obtenue par la laine de roche ROCKWOOL apportent de nouveaux éléments en lien direct avec cette notion de « toxicité » ; cette caractérisation permet ainsi de garantir sa non-toxicité en cas d’incendie, avec des émissions de fumées toxiques non significatives.

Quelle est la différence entre laine de roche et laine de verre ?

Laine de verre et laine de roche sont toutes les deux des laines minérales. Cependant, la Laine de Roche est le seul isolant qui associe d’excellentes performances thermiques, acoustiques, mécaniques, de protection contre les dommages de l’eau, contre l’incendie et qui, par sa nature même, contribue à la préservation de l’Environnement.

FAQ - Pare-vapeur / Frein-vapeur

De quel côté doit-on poser un pare-vapeur ou frein-vapeur ?

Pour limiter les transferts d’humidité de l’intérieur du local où est produite la vapeur d’eau vers l’extérieur de la paroi, le pare-vapeur doit être placé entre la plaque de parement intérieur et l’isolation (toujours positionnée coté chaud de la paroi).

Lorsque le pare-vapeur est situé entre deux couches d’isolation, son positionnement doit respecter la "règle des 1/3-2/3" ou la "règle des 1/4-3/4".

En dessous de 900 m d’altitude, la "règle des « 1/3-2/3" est appliquée : le pare-vapeur doit être situé dans le premier tiers de la résistance thermique de la paroi côté chaud.

Au-dessus de 900 m, le pare-vapeur doit être situé dans le premier quart de la résistance thermique de la paroi.

voir site "Pacte Programme pour la qualité de la construction et la transition énergétique"

De quel côté doit-on poser un pare-vapeur ou frein-vapeur ?
Peut-on poser 2 couches d'isolants dont un avec pare-vapeur ou frein-vapeur ?

L’isolant, rouleau ou panneau, muni d’un surfaçage pare-vapeur ne doit pas être cumulé à d’autres isolants surfacés ou à un autre pare-vapeur. Il ne doit y avoir qu’un seul pare-vapeur continu, non déchiré, posé dans les règles de l’art. Si besoin, les surfaçages peuvent être perforés pour ne conserver qu’un seul pare-vapeur

voir site "Pacte Programme pour la qualité de la construction et la transition énergétique"

Peut-on poser 2 couches d'isolants dont un avec pare-vapeur ou frein-vapeur ?
Quels sont les risques si un pare-vapeur ou frein-vapeur est déchiré ou troué ?

Quel que soit le mode de pose, il convient de veiller à reconstituer le pare-vapeur à chaque fois qu’il sera déchiré ou percé, au risque de voir les désordres liés à la condensation de la vapeur d’eau augmentés (champignons, pourrissement….).

FAQ - Pose/Mise en oeuvre

Est-il possible d'ajouter un isolant en laine de roche sur un isolant déjà existant (autre que laine de roche) pour obtenir une meilleure efficacité thermique et acoustique ?

Dans le cas où l’isolant en place est en plastique alvéolaire (PSE, PUR ….) ou dont la nature n’est pas connue, ROCKWOOL recommande d’ôter le produit afin d’éviter tout risque de condensation dû aux différences de perméance. De plus les mousses à structure fermée ne permettent pas d’obtenir de bonnes performances acoustiques.

Est-il possible d'ajouter un isolant en laine de roche sur un isolant (autre que laine de roche) déjà existant pour obtenir une meilleure efficacité thermique et acoustique ?

Si l’isolant en place est en laine minérale sans pare-vapeur et qu’il est exempt de toute trace d’humidité, on peut sans risque poser à nouveau une isolation en laine minérale. Dans le cas où l’isolant présent en laine minérale est revêtu d’un pare-vapeur il est impératif de lacérer le pare-vapeur existant avant de procéder à la pose du nouvel isolant.

Quelles sont les différentes techniques de pose des isolants en laine de roche ROCKWOOL ?

Il existe différentes techniques de mise en œuvre des isolants en laine de roche ROCKWOOL. Le choix d’une technique dépend principalement de son application finale.

cliquez sur le lien pour en savoir plus.

Quelles sont les différentes techniques de pose des isolants en laine de roche ROCKWOOL ?
Une isolation renforcée peut-elle créer des problèmes de condensation ?

Une bonne isolation des parois opaques ne crée pas de risque de condensation sur ces parois. Bien au contraire, la température de surface d'une paroi froide non isolée peut provoquer des condensations sur cette paroi. On entend par isolation renforcée, des parois très bien isolées. En termes de niveau de résistance thermique des parois opaques, ceci peut correspondre à des niveaux allant au-delà de ceux préconisés par la réglementation thermique en vigueur. Par ailleurs, il convient de respecter les règles de ventilation pour assurer le renouvellement d'air requis pour le bâtiment.

Quelle est la différence entre "soufflage" et "projection" ou "flocage" de laine minérale ?

Le soufflage de laine en flocons (JETROCK 2 - ROCKAIR) consiste à isoler les planchers des combles perdus à l'aide d'une machine à souffler fonctionnant à l'inverse d'un aspirateur. Elle propulse les flocons de laine grâce à l'air qu'elle dégage. La laine est utilisée telle quelle sans autre ajout de produits, et reste sèche tout au long de l'application. Elle ne recevra d'ailleurs aucun fixateur par la suite.

Le flocage ou projection consiste à projeter un mélange de matériaux fibreux et d'additifs divers à l'aide d'un pistolet le plus souvent pneumatique. Ce mélange plus ou moins fluide et collant lors de la projection se polymérisera par la suite. Ce procédé est essentiellement utilisé en plafonds.

ROCKWOOL ne commercialise pas de flocage. La laine de roche en vrac ROCKWOOL permet de satisfaire les exigences thermiques, acoustiques, elle est en plus non combustible et non hydrophile

Dans le cadre d'une isolation sous rampant avec chevrons, faut-il laisser un espace entre les tuiles et l'isolant ?

Oui, les DTUs relatifs aux travaux de couverture en tuiles stipulent que dans le cas où l'isolation thermique est disposée sous rampant, l'isolant ne doit jamais être en contact avec la sous-face des tuiles et ce, compte tenu des variations éventuelles de l'épaisseur de l'isolant.

De manière générale, en l’absence d’écran de sous-toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur) la lame d’air minimum à respecter entre la face supérieure de l’isolant et la face inférieure des liteaux ou de l’écran de sous-toiture souple ou rigide est de 20 mm en climat de plaine, 40 mm en climat de montagne.

La pose d’un écran HPV implique la pose d’un pare-vapeur continu et indépendant de valeur Sd > 18 m côté intérieur ou d’une membrane sous avis technique. Le pare-vapeur intérieur doit être continu. L’écran HPV ne dispense pas de ventiler la sous-face de la couverture.

Qu'est-ce qu'un pont thermique ?

Un pont thermique est une zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l'enveloppe d'un bâtiment, présente une diminution de la performance d’isolation thermique de la paroi. Il s'agit d'un point de la construction où la barrière isolante est rompue. Les pertes de chaleur (ou de fraîcheur en été) qui le traverse s’ajoutent aux déperditions dites surfaciques à travers la paroi. Les deux types de ponts thermiques sont :

Les ponts thermiques linéaires (ou 2D)
caractérisés par un coefficient linéique Ψ exprimé en Watt par mètre linéaire et par degré [W/(m.K)]. La déperdition en W/K à travers un pont thermique linéaire se calcule en multipliant le coefficient linéique par son linéaire exprimé en mètre. Exemples de ponts thermiques linéaires (liste non-exhaustive) : liaison en partie courante entre un plancher et un mur extérieur isolé par l’intérieur ; le montant bois d’un mur vertical à ossature bois isolé uniquement en âme ; un isolant comprimé entre une lèvre de plateau et un bardage métallique ; un balcon non-traité thermiquement sur un mur isolé par l’extérieur…

Les ponts thermiques ponctuels (ou 3D)
caractérisés par un coefficient ponctuel χ exprimé en Watt par degré [W/K]. Le coefficient ponctuel exprime la déperdition en W/K à travers le pont thermique en question. Exemples de ponts thermiques ponctuels (liste non-exhaustive) : liaison entre un plancher et deux murs perpendiculaires de façade ; équerre acier d’une façade isolée par l’extérieur sous bardage ventilé ; fixations traversantes des lés d’étanchéité en toiture-terrasse acier…

Les ponts thermiques entraînent des déperditions supplémentaires qui peuvent dépasser, pour certains bâtiments, 40 % des déperditions thermiques totales à travers l’enveloppe*. Ces ponts thermiques peuvent être limités selon la technique d’isolation utilisée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’isolation par l’extérieur d’une façade avec peu ou pas de balcons, sera plus performante qu’une isolation par l’intérieur. En effet, cette dernière sera responsable de la création de ponts thermiques linéaires au niveau de la liaison façade-mur refend et de la liaison façade-plancher intermédiaire.

De nombreuses valeurs des ponts thermiques sont disponibles dans les règles Th-U de la RT2012 « Fascicule 5 - Ponts thermiques ». Pour les constructions à ossatures bois, d’autres données sont disponibles sur le site internet de l’institut technologique FCBA.

*Selon les règles Th-U de la RT2012 « Fascicule 5 - Ponts thermiques ».

La pose du complexe de doublage LABELROCK sur des hauteurs supérieures à 4m sous plafond ne nécessite-t-elle pas des prescriptions particulières ?

Extrait du DTU 25.42 : Ouvrages de doublage et habillage en complexes et sandwiches plaques de parement en plâtre - isolant. 2.44 : pose collée de plusieurs complexes superposés. En cas de réalisation par pose collée de doublage de grande hauteur (L supérieure à 3m pour ceux à base de fibres minérales), un tasseau horizontal doit être fixé au support au droit de chaque jonction entre complexes permettant une fixation mécanique de sécurité.

Peut-on poser un parquet ou tout autre revêtement de sol directement sur un panneau en laine de roche ROCKWOOL ?

Non, les supports aptes à recevoir un parquet sont :
- Les planchers en bois ou en panneaux dérivés du bois.
- Les supports à base de liants hydrauliques : chapes adhérentes ou flottantes. Ces ouvrages en mortier sont exécutés au DTU 26.2. Les chapes d'anhydrite sont exécutées selon les Avis Techniques les concernant.
- Les dallages et planchers : ils doivent être réalisés au DTU 21.Les travaux de dallage doivent également être réalisés conformément aux règles professionnelles. Ces supports nécessitent l'exécution de travaux préparatoires (formes).
- Les ouvrages d'interposition : Ils apportent la planéité et éventuellement le niveau à des supports pour les rendre aptes à recevoir un parquet. Ils relèvent de l'Avis Technique, lequel précise les revêtements associés et les prescriptions d'emploi correspondantes.
Les autres supports (chapes sèches par exemple) doivent bénéficier d'un Avis Technique lorsque celui-ci existe dans leur domaine

A quoi sert un revêtement aluminium sur la laine de roche ?

Le revêtement en aluminium ajoute des propriétés supplémentaires aux produits nus ou revêtus de kraft, notamment : pare vapeur, sécurité incendie, performance thermique. Une performance pare vapeur peut être demandée au revêtement du produit. Le revêtement aluminium permet de répondre aux classes d'exigences les plus élevées. Le revêtement à base d'aluminium appliqué sur les feutres et panneaux de laine ROCKWOOL permet d'obtenir un classement de réaction au feu A1, comme les produits nus aussi classé A1. En conséquence, les produits ROCKWOOL revêtus d'aluminium n'augmentent pas le risque correspondant. Le revêtement aluminium, en contact avec une lame d'air, est susceptible d'augmenter la résistance thermique de la paroi, ceci sous réserve de conditions spécifiques et de mise en œuvre soignée. En combles aménagés, une lame d'air non ventilée (difficile à réaliser sur chantier) fournit une résistance thermique de 0.45m²K/W, avec une émissivité durablement inférieure à 0.2. Dans la réalité d'une lame d'air faiblement ventilée (réalisable sur chantier, avec des précautions de mise en œuvre particulières), la résistance thermique de la lame d'air se situe à 0.15 m²K/W. En murs, la lame d'air avec l'aluminium correspond à une résistance thermique de 0.15 m²K/W pour une lame d'air faiblement ventilé et de 006 m²K/W pour une lame d'air non ventilée, et ceci avec les mêmes réserves faites pour le cas des combles

Contact Support technique ROCKWOOL

Vous souhaitez avoir une assistance pour votre projet, poser une question technique, recevoir une documentation ou un certificat, nous serons heureux de vous aider.
Back