Bienvenue dans la maison zéro énergie

Construite en utilisant les bonnes techniques, une maison peut produire autant d’énergie qu’elle n’en utilise.

RockWorld imagery, The big picture, mountains, view, snow

De l’énergie gratuite

Pourquoi ne pas profiter d'une énergie gratuite et vivre dans une maison qui contribue simultanément à la réduction de l’impact environnemental ? Telle est la promesse de la construction zéro énergie1. La maison est en effet conçue pour utiliser efficacement les mesures d’efficacité énergétique afin de contrebalancer sa consommation d’énergie, voire la dépasser, grâce à une énergie renouvelable générée sur place ou à proximité. 

Alors que les bâtiments représentent plus d'un tiers de la consommation d’énergie mondiale et 20 % des émissions de CO2 (voire jusqu'à 50 % dans les grandes villes2), chaque geste que nous pouvons faire aura un effet positif. Pour atteindre l’objectif de l'accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5 °C, nous devons cependant bâtir de nouveaux bâtiments et rénover les bâtiments existants selon les normes de « consommation d'énergie quasi nulle » à l’aube de 20503.  

Objectif ambitieux

En 2010, l’UE a décidé que toutes les nouveaux bâtiments au sein des pays européens devaient être construits selon les niveaux d’énergie zéro émission (NZEB) à l’aube 20204. Il s'agit d’un objectif ambitieux, mais il est cependant possible d'atteindre ce niveau d'énergie zéro émission grâce à des mesures « passives » (telles qu’une isolation) associées à l’utilisation d’énergies renouvelables. Outre leur faible contribution aux émissions de CO2, ces bâtiments ont d’autres impacts positifs. 

Ils réduisent la dépendance énergétique, ce qui permet au final aux pays et régions de pouvoir mieux contrôler leur approvisionnement en énergie. Ils créent aussi des emplois, ce qui stimule la croissance économique. L'avantage financier ne doit pas non plus être négligé. Un design écoénergétique permet d’économiser jusqu'à 80 % des coûts opérationnels d'un bâtiment, souvent avec un faible surcout voire aucun surcout si le calcul se base sur la durée de vie du bâtiment5.

La laine de roche ROCKWOOL est tellement efficace pour retenir ou repousser la chaleur, qu’elle permet aux concepteurs de créer des bâtiments proches de zéro. Ce produit réduit les besoins en chauffage et refroidissement. La demande en énergie et les émissions subissent ainsi également une réduction significative.

1 : Zero Engergy Project, "What are Zero Energy Homes"
2 : C40 Cities, Urban Efficiency II: Seven Innovative City Programmes for Existing Building Energy efficiency 
3 : World Green Building, "From Thousands to Billions"
4 : Commission européenne, "Nearly zero-energy buildings"
5 :  Buildings Performance Institute Europe (BPIE), "Principles for nearly zero-energy buildings"

Qu’est-ce qu’un bâtiment à zéro émission ?

Bien qu'il existe plusieurs définitions pour des termes tels que « proche », « zéro » et « carbone », la Directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments (2010/31/CE) donne une description utile de « zéro émission » : « Un bâtiment qui a des performances énergétiques très élevées... La quantité quasi nulle ou très basse d’énergie requise devrait être couverte dans une très large mesure par de l’énergie produite à partir de sources renouvelables, notamment l’énergie produite à partir de sources renouvelables sur place ou à proximité.

 

Référence : Union européenne, « Directive 2010/31/UE du Parlement européen et du Conseil »

RockWorld imagery, The big picture, city, urban, buildings

Première maison zéro émission en Norvège

Une maison à zéro émission requiert généralement la construction de deux structures de sorte que l’isolation soit suffisante : une enveloppe externe permettant de garder le site chaud et sec, et ensuite la maison à l’intérieur de cette première enveloppe. Grâce à la mise en œuvre de systèmes d'isolation ROCKWOOL, y compris des panneaux FLEXSYSTEM et Flexi A, Wencke Nordli et Martin Østensen ont pu éviter cette complication.  Le couple a ainsi réalisé des économies d’énergie lors de la construction et espère faire des économies substantielles sur sa facture énergétique annuelle de 35 000 NOK.

RockWorld imagery, The big picture, machinery, rocks,